Les initiatives de Noomene Fehri, un espoir d’avenir

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dans sa lutte perpétuelle contre le problème du chômage en Tunisie, le gouvernement n’a pas cessé de rechercher des solutions  innovantes pour contourner ce fléau qui frappe l’économie du pays.

En dehors des discours mielleux et les promesses dans le vent,  le ministre des Technologies de la communication et de l’économie numérique Noomene Fehri a pris des mesures irréprochables dans le secteur numérique en vue de soutenir le gouvernement tunisien dans sa lutte contre le chômage et pour aider les citoyens à trouver un travail en Tunisie.

Des initiatives qui semblent crédibles et très accueillies par la presse et le public lors de l’exposition de ce projet au cours de la conférence de presse tenue le jeudi 26 mars 2015.

Ces initiatives concernent l’attribution aux jeunes  de cartes de paiement électronique en devise (plafonnées à 100dt) en vue de rendre plus accessible et plus facile la transaction avec les sites étrangers, et l’hébergement des applications.

Toutefois, le ministre envisage l’accord des licences pour la quatrième génération de réseau pour téléphone mobile.  Les lieux publics,  notamment les aéroports, les campus universitaires et les zones touristiques n’ont pas manqué à l’appel du ministre, ils vont être dotés de réseau wifi.

Pour simplifier la relation entre le citoyen et les administrations tunisiennes, la numérisation et la délivrance des actes de naissances seront désormais accessibles en ligne. De plus, des bureaux de poste s’implanteront dans les sièges des gouvernorats et des délégations.  Et Ceci est couronné par le renforcement du réseau ADSL pour favoriser et solidifier les services proposés aux citoyens.

Par ailleurs, la plateforme numérique nationale “Tunisie numérique 2018″ aboutira à son terme et permettra, par la même occasion,  la création de 80 mille emplois.

De part la politique d’encouragement des investisseurs étrangers sur le sol tunisien,  des accords ont été négociés avec des entreprises internationales dont deux fourniront entre 580 et 5000 postes d’emploi dans les 5 ans à venir.

Finalement, ces mesures s’appliqueront avant le 15 mai prochain.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »